Balldo

Je ne sais pas comment vous introduire cet essai! En plus de 5 ans de blog, des choses atypiques pour le quidam moyen, j’en ai testé un paquet! Qu’il s’agisse d’accessoires bdsm, de cockrings de luxe, de sextoys de couple improbables, bref, de l’aventure je vous en ai proposé! Mais le Balldo… j’étais pas prêt et vous non plus! Qu’à ne cela ne tienne, on y va quand même!

Le Balldo a été acheté sur mes fonds propre et le test reflètera un avis honnête et objectif comme d’habitude.

Préambule

  • Marque : Balldo
  • Type: Godemiché pour testicules (OUI)
  • Matière : Silicone
  • Diamètre tête : 4,8 cm
  • Diamètre interne : 2,9 cm
  • Longueur Balldo : 11 cm
  • Epaisseur d’un spacer : 1,5 cm
  • Poids Balldo : 102 g
  • Poids d’un spacer : 21 g
  • Lubrifiant : base d’eau
  • Prix : 69 $ | 79 €

Il y a dans la vie des évènements qui arrivent de manière totalement improbable mais qui au final vous amènent à découvrir un nouveau pan de la réalité.

Pour le coup c’est un pote qui un soir à 22h30 alors que tu es en famille t’envoie une story de Zoë Ligon te présentant le truc le plus WTF que tu ai vu jusqu’à présent: UN GODEMICHE POUR TESTICULES

Et là, toutes les questions possibles et imaginables me sont venues: pourquoi? comment? qui? avec combien de grammes dans chaque bras? mais comment est-ce que c’est possible physiquement? faut-il être sorti du cirque du soleil pour s’en servir?

Mais au final: ET POURQUOI PAS? Et plutôt que de vous laisser dans l’expectative plus longtemps, une fois en place, ça donne ceci:

Soyez honnêtes, les testicules n’ont jamais eu plus belle allure! Du coup voilà le Balldo: un sextoy en silicone qui vient englober vos bijoux de famille leur offrant un profil et une longueur adaptés à la pénétration. Mais continuons le test sans plus tarder!

Balldo

Balldo est une société qui porte le même nom que son produit et n’a donc à son actif qu’un seul produit.

La question étant comment le Balldo a-t-il été conçu ? Il semblerait qu’après une session de sexe pénétratif, le couple derrière Balldo se disait qu’il serait intéressant de pouvoir continuer à pénétrer même une fois la phase réfractaire atteinte et notamment à l’aide des testicules puisque ces dernières sont très sensibles et permettent de prendre pas mal de plaisir.

Partants de là, nos deux amants se sont lancés dans le développement du produit qui est devenu le Balldo! Pour ma part, je vois d’où ils sont partis ayant trouvé sur un fameux site orange et noir des vidéos de pénétration à l’aide des testicules et d’un ballstretcher en silicone. Le Balldo n’est que l’étape d’après.

Packaging

Gardez à l’esprit que j’ai reçu le packaging du financement participatif et que celui proposé à l’heure actuelle soit différent.

J’apprécie les visuels très sobre, la quantité de plastique limitée. Je regrette le fait de retrouver un packaging qui fleure bon le début des années 2000 et le fait qu’il n’y ait pas de pochette pour ranger le Balldo ainsi que les spacers qui vont avec.

Ça n’a l’air de rien mais au quotidien c’est vraiment plus pratique!

Aspect général

Matière

Le Balldo est en silicone de très bonne facture. Je rappelle que le silicone n’a que des avantages : non poreux, sans phthalates, sans bisphénol A, totalement sûr pour le corps humain et facilement stérilisable.

Et le choix du silicone est une évidence totale : souplesse pour la mise en place, rigidité pour la pénétration, le maintien et sûreté de la matière.

Caractéristiques

  • Diamètre tête : 4,8 cm
  • Diamètre interne : 2,9 cm
  • Longueur Balldo : 11 cm
  • Epaisseur d’un spacer: 1,5 cm
  • Poids Balldo : 102 g
  • Poids d’un spacer : 21 g

Le Balldo en lui-même n’est pas ultra impressionnant même si sa tête propose déjà un diamètre assez conséquent puisqu’on est au dessus du diamètre moyen d’un pénis en érection.

De base le Balldo est fourni avec deux “spacers” mais vous pouvez bien entendu en commander autant que vous voulez en plus. Amis aux testicules bien pendus, pensez-y! Cela donne avec deux spacers un godemichet de 14 cm de long, 4,8 cm de diamètre et 144 g (poids du pénis non inclus bien sûr).

Esthétique

Basiquement le Balldo c’est la tête d’un godemiché relié à un ballstretcher en silicone, entre les deux un large espace pour placer les testicules avec deux jonctions épaisses en silicone faisant le lien qui se placent au milieu du scrotum dans le sens de la longueur.

Esthétiquement le Balldo est irréprochable, les angles sont propres, le coulage du silicone sans bavures. Le profil de la tête, qui sert donc à la pénétration, est plutôt rond et présente un profil modérément progressif. Cela donne un aspect un peu “massif” au Balldo.

La tête qui sert de “bouclier” pour la pénétration est pleine ce qui permet d’offrir une bonne rigidité. Il en est de même en fait pour tous les éléments, c’est nécessaire mais du coup le ballstretcher intégré ainsi que les spacers sont très rigides, ce sera à garder en tête pour la mise en place.

Le Balldo est donc fourni avec deux ballstretchers en silicone que je qualifie de “spacers” pour la simple et bonne raison qu’ils se mettent derrière le Balldo afin de combler l’espace entre le périnée et le Balldo pour former ainsi un godemiché complet comprenant les testicules.

Pour ma part j’en ai pris un de plus histoire de sécuriser mon investissement, on ne sait jamais!

Utilisation

Mise en place

Il est recommandé de raser/épiler les testicules pour utiliser le Balldo, et je ne peux que vous encourager à suivre ces recommandations! En effet le silicone à une forte appétence pour les poils et y adhère plus qu’aisément. Du coup à part si le tirage de poils est votre kink, tondez vos kiwis.

Partant de là, deux choix s’offrent à vous : talc ou lubrifiant! L’avantage du talc c’est que vous aurez beau en avoir plein les mains vous ne risquez pas d’échapper le Balldo ou un spacer. Le lubrifiant, lui, permettra d’être sûr que la mise en place se fasse sans tirage de poils résiduels et même que le port soit full confort, à vous de tester votre préférence!

La mise en place en elle-même est “assez” simple. On prend le Balldo par sa partie ballstretcher, on écarte LARGEMENT et on enfile ses testicules à travers puis on relâche autour du scrotum. Normalement vous avez fait le plus gros du boulot sans vous éclater une couille, et c’est déjà pas mal!

Et ensuite c’est simple, vous prenez les spacers, et vous les enfilez en venant les placer derrière le Balldo. Pour ma part deux sont suffisants, trois c’est pas mal mais ça commence à bien tirer sur les testicules et à être un peu intense niveau stimulation au repos!

Action

J’ai du coup essayé le Balldo avec le masturbateur Ana Foxxx de chez Fleshlight, et là, première constatation : si je laisse le masturbateur dans son boîtier, c’est trop étroit pour pouvoir faire un vrai mouvement de va-et-vient!

Qu’à ne cela tienne, je le sors du boîtier, m’assure que mes parties sont bien lubrifiées et je recommence. Et là, tellement de choses à dire!

Si vous n’en étiez pas conscients, les testicules sont ultra sensibles et ça se confirme! Ici c’est dans le bon sens du terme mais il faut clairement un temps d’adaptation pour que le corps s’habitue à ce niveau de stimulation, une sorte de ré-étalonnement. Pour le mouvement de pénétration c’est étrangement pas si compliqué que ça! On fait les même coups de reins qu’avec son pénis sauf que ce dernier fait de la “Air Pénétration”, sauf si vous avez prévu l’option double pénétration, pour les modalités je vous laisse chercher, il y a de quoi faire!

Mais concrètement, se masturber les testicules (ou pénétrer avec), qu’est-ce que ça provoque?

Eh ben…. C’est difficile à décrire! C’est intense, ultra plaisant et un peu comme avec la stimulation prostatique, on sent des décharges de plaisir traverser la verge, du liquide séminal qui s’écoule, bref, du caviar quoi!

Et plus vite qu’on ne saurait le prédire, on se retrouve avec une érection sans même avoir touché à son pénis. Je ne saurais d’ailleurs que vous conseiller de mettre un préservatif si vous ne souhaitez pas en mettre partout car l’orgasme est plutôt facile à atteindre 😏

J’en ai essayé des choses dans ma carrière de blogueur, mais jouir en masturbant mes testicules restera une des choses les plus improbables et merveilleuses que j’ai jamais pu découvrir!

Entretien

Un tour au lave-vaisselle, dans l’eau bouillante ou un bon vieux nettoyage avec du savon/nettoyant pour sextoys et c’est marre. C’est là toute la beauté du silicone!

Prix

Le Balldo se vend pour 69$ sur leur site officiel avec la possibilité d’acheter des spacers supplémentaires ou bien chez Lovehoney pour 79€ (frais de port à 5,95€ offerts à partir de 59€ d’achat).

Bilan

Le Balldo est un produit vraiment incongru, comptez quelques fou-rire si vous souhaitez l’utiliser en couple (nous n’avons pas encore passé ce stade) mais à mon avis celà vaut la peine d’être essayé!

Alors qu’est-ce qui est à prendre en compte et peut vous freiner pour acheter le Balldo? Le Balldo une fois en place créé un godemichet de 4,8 cm de diamètre ce qui fait la taille d’une verge assez massive, à retenir si votre partenaire n’est pas fan des pénétrations massive. Également si vous n’êtes pas fan du ballplay ce n’est pas la peine d’investir. Et puis en dernier point le prix: à 79€, on est sur un tarif qui hors intérêt très marqué commence à sévèrement faire réfléchir.

Mais si vous êtes curieux et que vous avez un peu d’argent à dépenser, ça peut clairement être un achat à envisager!

Balldo

69$|79€
8

Qualité de fabrication

8.0/10

Matière

8.5/10

Efficacité

8.5/10

Entretien

8.5/10

Prix

6.5/10

Pros

  • Concept
  • Possibilités
  • Efficacité

Cons

  • Mise en place acrobatique
  • Diamètre imposant
  • Prix
A propos de Le Captain 196 Articles
Seul maître à bord de ce blog, c'est moi qui tient la barre et vous êtes mes invités :)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*