Aujourd’hui on retourne chez nos amis de chez  Fleshlight et on teste un modèle tout nouveau tout beau! Le bien nommé Turbo Thrust! Et mine de rien, il change pas mal de choses par rapport aux modèles «classiques».

Ce produit m’a été fourni gracieusement par Dorcel Store en échange d’un test honnête et objectif.

Préambule

Ici je vais vous faire un rapide topo sur le “Turbo”.

Il s’agit d’un des derniers nés de chez Fleshlight et il est sensé vous offrir l’expérience ultime en terme de fellation sextoyesque (#ToiAussiInventeDesMots).

Il est disponible en deux coloris et deux variantes. Tout d’abord il est disponible en “Copper” (cuivre) et en “Blue Ice” (bleu glacier), seul ce dernier coloris est transparent et c’est celui que j’ai choisi!

Quant aux variantes il s’agit de la “Thrust” et de “L’Ignition”, les conceptions sont similaires mais pas totalement identiques.

La petite mise au point étant faite, place au test!

Fleshlight

La firme américaine se spécialise dans les masturbateurs réalistes: bouche, vagin et anus… Mais pas que!

Le nom de la firme provient d’un jeu de mot entre “Flesh” (chair) et “Flashlight” (lampe torche) car les étuis de leurs produits ressemblent à d’énormes lampes torche.

Et bien évidemment le point qui fait aussi la renommée de la marque ce sont ses partenariats avec diverses stars du X : Stoya, Jenna Haze, Riley Reid, Kendra Sunderland, etc…

Turbo Thrust 1

Fleshlight a considérablement renouvelé les actrices de sa gamme, et c’est tant mieux!

Bien évidemment, il n’y a que l’extérieur qui soit moulé sur l’actrice, les intérieurs sont spécifiques à chaque type de pénétration et même dorénavant spécifique à chaque actrice!

A noter qu’une autre marque dédiée aux acteurs gay existe: Fleshjack, qui pour le coup propose également des moulages des sexes des acteurs.

Bref! Je crois qu’il faudra que je fasse un article dédié à Fleshlight!

Packaging

Extérieur

Alors là mes amis, pas de révolution sur la forme mais par contre un choix de couleurs extrêmement bienvenu! Fini le blanc et le rose de la gamme Fleshlight Girls! Youhou! Un carton noir et des écritures grises brillantes. Pour le coup c’est très “masculin” comme charte même si pour ma part c’est surtout que je préfère ces couleurs.

Turbo Thrust 2

Ah bah forcément, c’est un brin moins tape à l’oeil que les modèles Fleshlight Girls (même si ça fait un brin kéké).

On retrouve donc ce carton de bonne facture mais toujours bien trop fragile à mon goût. En gros, une fois le haut de la boîte ouverte, il est très difficile de refermer sans abîmer les languettes de la dite boîte

Turbo Thrust 3

Toujours vérifier la présence de ces autocollants! (et qu’ils sont intacts bien sûr)

On retrouve en façade cette paroi en plastique transparent nous permettant d’admirer la bête! C’est un peu transparence-ception!l

Turbo Thrust 4

La transparence, perso, j’adore!

Sur les autres façades on retrouve la texture interne en grand format (ah bah oui là y’a pas d’actrice pour aguicher donc on parle mécanique!)

Turbo Thrust 5

Contrairement aux modèles moulés sur les actrices, point de popotin pour attirer le chaland, alors on cause mécanique!

Turbo Thrust 6

“The ultimate Blowjob experience”, vous m’en direz tant!

Intérieur

A l’intérieur on retrouve comme pour le Flight Pilot, le Lola Rêve et le Jenna Haze, un petit support en carton qui maintient le Fleshlight en place mais pas que!

On retrouve donc un petit dépliant présentant la marque et les différents modèles disponibles (voir présentation de la marque en début d’article) ainsi qu’un échantillon de lubrifiant de la marque. Je n’ai pas sa composition mais il est au moins garanti sans parabènes, et ça c’est déjà pas mal! Il suffira pour une utilisation, pratique pour les plus pressés! Croyez moi, ça dépanne!

Et bien évidemment, on retrouve cette superbe pièce qu’est le Turbo Thrust! Place au tour du propriétaire!

Aspect général

Matière

Habituellement, Fleshlight emploie une matière exclusive et brevetée appelée “Superskin”. Bon, grossièrement il s’agit d’une matière de type TPE (polymère issu du pétrole) mais qui est garantie sans phtalates et non toxique qui néanmoins reste poreuse,  d’où l’importance du nettoyage!

Mais… pas dans le cas présent! Je ne sais pas ce qu’ils ont employé comme matière, probablement une variation du Superskin, mais pas la plus heureuse…

Pourquoi je dis ça? Parce qu’elle colle! La dernière chose dont j’ai envie lorsque je me masturbe c’est que le masturbateur me colle au sexe!

Je vous laisse visionner la vidéo de mon confrère M’sieur Jeremy pour vous en rendre compte!

Dimensions

Le Turbo Thrust se positionne dans la même catégorie que les Fleshlights réalistes niveau gabarit, et donc des grands Fleshlights! Un point à garder en tête si vous avez des soucis de santé ou un problème de place!

Vu qu’on en parle, vous trouverez ci-dessous les dimensions de la bête:

  • Longueur : 24,8 cm
  • Longueur pénétrable : 22 cm
  • Diamètre : 10 cm
  • Diamètre pénétrable : 2 cm
  • Poids : 628 g

Bref, c’est gros et y’a de la place même pour les plus généreux d’entre nous!

Extérieur

Bon, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué depuis le début de l’article, ce Fleshlight est transparent! On retrouve ici un aspect proche de ce que peut proposer toute la gamme “ICE” ou bien même le dernier né de la gamme Flight, l’Aviator. Et ma foi, et bah ça claque! Le plastique est plus dur et mieux ajusté car clairement, il ne s’agit pas du même plastique qui est employé habituellement…

Turbo Thrust 7

On ne peut pas lui enlever une esthétique hors pair!

Bien évidemment, rien ne change sur le principe! Un bouchon quart de tour en bas pour dévoiler l’entrée dédiée à la pénétration et un bouchon à pas de vis long en haut pour “gérer” la succion (oui, un effet ON/OFF j’appelle pas ça gérer moi).

Turbo Thrust 8

Je m’en lasse pas, esthétiquement ce truc colle une claque!

Bref, ça change et c’est bienvenu 🙂

Turbo Thrust 9

Oui c’est cadeau mais il est beau que voulez-vous!

Intérieur

Une fois n’est pas coutume, on ouvre et ce n’est pas une vulve qui vous attend mais un orifice non genré tel qu’on peut le retrouver sur le Flight Pilot. Néanmoins, ce n’est pas du tout cela qui m’a fait tiquer, et je vous laisse déduire pourquoi en regardant l’image ci-dessous:

Turbo Thrust 10

On dirait un peu un symbole nucléaire quand même 😂

En effet, vous vous rappelez que le Turbo doit simuler une fellation? Bon et bien ce premier orifice qui flotte un peu dans les airs représente les “lèvres”, le deuxième et le troisième eux représentent respectivement la langue et la gorge. Bon, on adhère au concept ou pas, perso ça me laisse un peu de marbre!

Moi ce qui me dérange franchement c’est que le premier orifice flotte dans le vide et ce n’est pas rigide tout ça, on se demande ce que ça va donner en pratique…

A l’autre extrémité, se trouve le nom du modèle:

Turbo Thrust 11

Ici, pas de souci, vous vous y retrouverez!

Texture

La texture du Turbo Thrust semblait plus stimulante que celle de l’ignition et c’est pour ça que je l’ai choisie!

Turbo thrust 12

Bon, vu comme ça et dans ce coloris, c’est pas évident de s’y retrouver!

En gros, si vous vous référez au packaging, la texture du Turbo Thrust ressemble à des engrenages et des vis sans fin, bref, très mécanique dans l’esprit! Si on s’attarde sur la répartition des textures, on verra que les plus courts rateront nécessairement certaines parties et c’est un brin dommage que la conception n’ai pas pensé à cela…

Turbo Thrust 13

Le manchon apparaît plus foncé que d’origine car il est “talqué” avec de la maïzena pour l’entretenir 😉

Utilisation

⚠ Attention ⚠

Le SuperSkin est poreux comme évoqué précédemment, l’usage de tout lubrifiant gras ou à base de silicone est donc prohibé sous peine de détériorer le manchon de votre Fleshlight. Utilisez uniquement un lubrifiant à base d’eau.

Et c’est là que la super conception où tout le bureau d’étude de Fleshlight à du se prendre le chou à concevoir s’effondre… Je vous jure que j’ai rarement AUTANT galéré à lubrifier un masturbateur… C’est bien simple, on en met 2 à 3 fois plus que d’habitude pour arriver à lubrifier les trois orifices successifs tout en repeignant allègrement le fond du boitier…

Bref, premier désagrément passé, on enchaîne sur le deuxième… La loi des séries vous connaissez? Impossible d’utiliser le Turbo Thrust sans avoir une érection béton, c’est bien simple, le diamètre du premier orifice est tout petit et tellement souple que c’est le foutoir si vous ne bandez pas. Ça se dandine, vous n’arrivez pas à pénétrer comme il faut, et pour vous exciter et bander, y’a vraiment mieux!

Breeeeeeeeef! Une fois qu’on a franchi les deux premières étapes, qu’est ce qu’il vaut ce Turbo Thrust? Autant être clair, ce système de “lèvres/langue/gorge” aurait du rester à l’état de projet marketing, c’est chiant à utiliser et perso ça ne m’a pas inspiré confiance niveau solidité.

La texture quant à elle est effectivement agressive même si elle n’est pas aussi agréable qu’espéré…

Par contre, là où vous kiffez, c’est en voyant votre sexe à travers le boitier et le manchon! Bon, évidemment, cela ne marche que pour le colori Blue Ice hein…

Et on en arrive au troisième désagrément!

Vu qu’on a pas toujours envie de se farcir un nettoyage minutieux, je l’ai utilisé une fois avec un préservatif (Manix ou Durex, mais on s’en fout). La matière employée colle tellement, que malgré le lubrifiant, le préservatif s’est déchiré! Autant vous dire que là c’est le mindfuck assuré!

Bref, oui on jouit et plutôt bien, mais ça ressemble un peu à un chemin de croix pour y arriver!

Entretien

⚠ Attention ⚠

L’entretien consciencieux de votre Fleshlight sera déterminant dans la durée de vie de ce dernier!

Le Superskin est poreux, si jamais de la moisissure s’y développe, vous êtes bon pour le jeter! Ça serait dommage!

C’est la partie qui pourrait faire peur mais qui au final est très simple!

Une fois terminé, enlevez les deux bouchons rincez abondamment à l’eau chaude, pas de savon ou autre.

Une fois que c’est fait, enlevez le manchon et mettez le à sécher. Si vous êtes pressés, mettez un linge sans peluches fin roulé à l’intérieur.

Quand la majorité de l’eau est partie, secouez puis retournez le manchon intérieur/extérieur. N’ayez pas peur. La matière est vraiment souple.

Une fois que c’est fait, saupoudrez de fécule de maïs (de la maïzena quoi) et enlevez le surplus, retournez à nouveau et répétez l’opération.

Remettez le manchon à l’intérieur du boîtier et c’est fini!

Cette opération permet de faire durer votre Fleshlight et surtout de retrouver la douceur du matériau pour la prochaine utilisation.

Prix

Le Turbo Thrust se trouve au prix de 62,95€ chez Dorcel Store, prix auquel il vous faudra rajouter les frais de port (ou bien acheter du lubrifiant pour bénéficier des frais de port offerts à partir de 69€).

Bilan

Au cas où vous auriez eu la flemme de lire le test dans son ensemble, le Turbo Thrust est à mon goût un produit esthétiquement superbe et réussi mais qui à dans sa conception oublié d’être pratique et excitant!

Oui avoir un beau sextoy est un must et les sextoys moches ne devraient même plus exister, mais cela ne fait pas pour autant un bon sextoy, pour moi, Fleshlight s’est vautré dans les grandes largeurs pour le coup!

Bref, si vous souhaitez acheter un Fleshlight, il y a plein d’autres références nettement plus réussies!

Un très grand merci à Dorcel Store pour m’avoir permis de réaliser ce test!

Turbo Thrust - Fleshlight

62,95€
Turbo Thrust - Fleshlight
6.1

Qualité de fabrication

7.5/10

Matière

3.0/10

Efficacité

7.0/10

Entretien

7.0/10

Pros

  • Beau
  • Transparent

Cons

  • Galère à lubrifier
  • Collant
  • Galère à utiliser
Partager: