Bon bon bon, vu que tout est connecté à l’heure actuelle, pourquoi pas vos sextoys? Et bah aujourd’hui on se penche dessus! Et notre cobaye du jour est le plug anal Remoji Surfer de chez Picobong!

Un grand merci à Dorcel Store pour m’avoir permis de réaliser ce test.

Picobong

Picobong ne vous dit peut être pas grand chose mais cette marque est en fait une émanation de la célèbre marque suédoise Lelo (dont j’ai déjà chroniqué le Loki Wave tout en descendant la marque 😅).

Cette dernière a été créée avec comme but de cibler un public plus jeune et moins fortuné. Pour cela on retrouve des noms à consonance “fun”, des coloris qui claquent et bien évidemment des prix revus à la baisse, Lelo étant connu pour avoir des prix stratosphériques…

On retrouve de tout dans la gamme: plugs, vibros, masturbateurs, boules de geisha, anneau vibrant, etc… Et surtout toute une gamme d’objets connectés!

Packaging

Dès cette étape, on sent que des économies franches ont été effectuées pour abaisser le coût! Quand on voit ce que certaines marques font pour moins cher… C’est un peu abusé!

Extérieur

On retrouve donc sur la face avant un design qui se veut jeune par l’emploi de violet, jaune et noir. Tout comme la présence d’un petit personnage qui se veut décalé. Personnellement, ça me laisse franchement de marbre! Une fenêtre en plastique transparent laisse apercevoir le Remoji Surfer qui ma foi à l’air fort dodu 😂.

Surfer 1

On notera la présence des deux jolis logos App Store et Google play sur la boîte 😉

La face arrière présente toutes les caractéristiques du Surfer (connectivité, modes de vibration, waterproof, etc…) plus le bon petit speech commercial qui va bien et on constate évidemment que la marque appartient à Lelo.

Surfer 2

La charte graphique est vraiment trop criarde pour moi…

Je peux avancer que le fait qu’on voit le postérieur du bonhomme n’est pas étranger au fait qu’il s’agisse d’un plug anal… Je trouve ça… douteux.

Intérieur

Surfer 3

Le package complet… sans pochette de rangement!

Sincèrement c’est vraiment décevant! Une boîte en plastique peinte, un câble usb de rechargement et un petit manuel, pas l’ombre d’une pochette à l’horizon! Oui je sais, c’est une fixette mais à chaque fois qu’on a un toy en silicone et/ou avec un câble de charge, c’est toujours agréable de pouvoir ranger tout ça bien à l’abris dans une pochette 🙂.

Aspect général

Matière

Le Surfer est fait d’un silicone proche de ce qu’emploie Lelo mais en moins doux tout en restant bien satiné, bon point pour ma part, j’ai tendance à ne pas trop aimer les silicones lisses! Le moulage est fait d’un seul bloc et la finition est impeccable: pas de jointure visible ni de coulure. Je n’en attendais pas moins!

Seul le dessous de la base n’est pas en silicone mais en plastique ABS. Cette dernière est en plastique dur (très dur même), pas sûr que ça aide à se mouvoir une fois inséré!

Dimensions

Le Surfer est un plug anal pas totalement dédié aux débutants! En effet ce dernier propose des dimensions raisonnables mais qui le destine à des utilisateurs déjà expérimentés:

  • Longueur base : 10 cm
  • Longueur insérable : 8 cm
  • Diamètre : 2 à 3,4 cm
  • Diamètre base : 3 cm
  • Poids : 66 g

Il est étonnamment léger mais généreux!

Forme

La base est juste super imposante, à voir ce qu’il en sera une fois inséré. D’ailleurs, cette dernière est en forme de vague, au moins c’est cohérent avec le thème “Surfer”. On retrouve donc dans mon cas un beau bleu turquoise marqué du logo de la marque ainsi que la présence du port de chargement. Il y a également un trou pour pouvoir retirer ou faire bouger le Surfer.

Quant à la sécurité… Autant vous dire qu’avec une base pareille, vous ne risquez pas de le voir disparaître dans votre fondement!

Surfer 4

Que le port non protégé ne vous inquiète pas, le Surfer est parfaitement étanche.

La tête du plug est dure, c’est pour ça que je précise qu’il se destine vraiment aux personnes expérimentées. On voit qu’elle est vraiment inclinée vers l’avant ce qui laisse présager d’une pression intéressante sur la prostate! L’arrière est quant à lui plus marqué par des courbes taillées à la serpe.

Surfer 5

On voit que la tête du plug est fortement inclinée vers l’avant, ce choix sera-t-il payant?

Le cou est relativement étroit comparé au corps mais reste d’un diamètre raisonnable (environ 2 cm).

Surfer 6

Oui bah j’avais la même dans l’autre sens!

Mise en marche

Bien évidemment vu que ce plug est connecté, il faut le mettre en marche! Cela se fait assez simplement en appuyant sur le bouton de mise en marche de manière prolongée.

Et alors là… Je vous raconte pas la poilade que j’ai vécue avec mon épouse. Imaginez deux personnes en train de désespérément chercher un bouton facilement repérable par une bosse, une excroissance et surtout placé à un endroit accessible une fois le plug inséré… Et on aurait pu chercher encore longtemps!

En effet, chez Picobong on réfléchit un peu bizarrement… Ces derniers ont été le coller sur la tête du Surfer! Autrement dit qu’une fois inséré, il faudra le ressortir à chaque fois qu’on voudra changer de mode! Dans le genre idée à la con, j’ai rarement vu mieux!

Surfer 7

Si vous saviez à quel point j’ai galéré à trouver ce bouton…

Parce que bien que le plug soit connecté, on peut l’utiliser sans smartphone en appuyant sur le bouton pour changer de mode.

Modes

Le surfer dispose de 6 modes de vibration relativement classique pour 4 niveaux de puissance:

  • Vibrations continues (mode Punk)
  • Saccadé rapide (mode Indie)
  • Saccadé lent et profond (mode Techno)
  • Vague lent (mode Hip-Hop)
  • Montée crescendo (mode Dubstep)
  • Mode crescendo plus saccadé lent (mode Jazzy)
  • Mode Turbo (vibrations continues à la puissance max)

Tous sont accessibles en appuyant sur le bouton, mais apparemment plus on appuie, plus le Surfer part dans des mixs de modes, c’est assez étrange mais plutôt intéressant! C’est vraiment dommage que le bouton soit si mal placé!

Par contre, je n’ai pas réussi à comprendre comment faire varier de manière volontaire la puissance comme ça…

Chargement

Pour le chargement, rien de bien sorcier, on branche sur le Surfer puis sur n’importe quel chargeur USB du commerce 🙂

Surfer 22

Plus simple, c’est pas possible

Application

Alors là… Comment vous dire que Picobong mériterait un grand taquet derrière la tête? A noter que l’application est commune à tous les jouets de la gamme Remoji.

Je vais vous mettre les screenshots et vous expliquer tout ce qui ne va pas!

Surfer 8

Bon, en premier lieu, il faut allumer le Bluetooth, jusque là c’est normal

Surfer 9

Ensuite allumer le Surfer en appuyant brièvement

Surfer 10

Et là… BORDEL je me met un plug anal, j’ai pas envie de dire à tout le monde où je suis non????

Et dès le démarrage, CARTON ROUGE! Sérieusement Picobong??? A aucun moment ce genre d’application ne devrait pouvoir avoir accès à la position de l’appareil! C’est juste une faille de sécurité monumentale! Et étrangement, si on ne l’active pas:

Surfer 18

Voilà voilà…

Surfer 11

Cette page s’affiche assez souvent. Si c’est le cas, fermez toutes les applications et relancez l’application Remoji

Surfer 12

Et là vous criez “Alleluiah!”

Surfer 13

Le mode “Punk”, notez bien le compteur en haut tout comme le cadenas en bas à droite…

L’interface est très simple:

  • En bas on navigue entre les différents modes
  • Le bouton en bas à gauche permet de mettre en pause les vibrations
  • Au centre de l’écran se trouve la jauge de puissance, il suffit de swiper à droite ou à gauche pour gérer la puissance
  • Le bouton éclair en bas à droite déclenche le mode turbo
  • Chaque vibration fait gagner des points, plus le niveau de vibration est élevé, plus vous gagnez de points
Surfer 14

Le mode “Indie”

Surfer 15

Le mode “Techno”

Et là… Et bien vous allez attendre quelques minutes et appuyer comme un âne sur le mode “Turbo” afin de débloquer les modes “Hip-Hop” et “Dubstep” pour respectivement 10.000 et 25.000 points…

Surfer 16

Fascinant non?

Surfer 19

Le mode “Hip-Hop”

Surfer 21

Le mode “Dubstep”

Et alors pour accéder au mode Jazzy, on atteint un summum de débilité:

Surfer 17

Picobong, pour le respect de votre vie privée…

Et donc une fois votre mail donné de manière forcée, vous accédez au dernier mode:

Surfer 20

Le mode “aboule ton mail“, euh “Jazzy”

Donc là, on va s’arrêter quelques secondes pour se demander quel genre de semoule peut bien reposer dans le crâne des marketeux de la boîte… Déjà, ne pas fournir TOUS les modes de vibration d’entrée de jeu, c’est juste débile et frustrant. Sérieusement, tu as payé ton toy mais non, on va te forcer à utiliser le toy pour que tu puisse accéder à tous ses modes et savoir ce qui te plaît.

Encore plus grave, on va EXIGER ton mail pour que tu puisse accéder au dernier mode de vibration… SÉRIEUSEMENT les mecs?

Mais alors le pompon, c’est le fait d’exiger d’accéder à la géolocalisation de votre téléphone pour pouvoir fonctionner… Internet, ok, le bluetooth c’est parfaitement normal, mais la position??? C’est une GRAVE faille de sécurité à mon sens…

Utilisation

Booooooon, vous avez tous compris, l’application est pourrie, mais qu’en est-il en utilisation?

Alors déjà, premier point essentiel:

⚠️ Attention ⚠️

Le surfer étant en silicone, n’utiliser que des lubrifiants à base d’eau! Ceux à base de silicone peuvent au choix détériorer le jouet ou bien le rendre poreux, ce qui est critique pour l’hygiène. Dans le doute, appliquer une goutte de lubrifiant à la base du jouet pour tester.

Ensuite, une fois qu’on a généreusement lubrifié tout ce beau monde (oui, je parle de votre anus et du Surfer 😂), on respire un grand coup et on y va!

Comme imaginé, il faut savoir prendre son temps, respirer, mais le Surfer passe sans trop de difficultés et on sent les sphincters se refermer autour du cou. Une fois que c’est fait, j’avoue être plutôt content!

En effet, la base est somme toute fort agréable malgré ses proportions démesurées! Un très bon point! Bon, vous risquez pas de courir un marathon avec le Surfer dans le derrière mais ce n’est pas si impossible que cela! Je n’ai pas trop su dire s’il serait invisible sous des vêtements, mais disons qu’avec un jean slim fin en s’asseyant, ça risque de se voir!

Autre point responsable de mon contentement, la taille! Oh que j’aime cette sensation d’être rempli! C’est massif sans être démesuré et la sensation est bonne. Evidemment, vu la taille et la forme, la prostate n’est que modérément stimulée mais c’est pas bien grave 🙂

Bref, on attaque alors les vibrations!

Autant être honnête, si vous êtes comme moi, vous pouvez oublier les niveaux 1 et 2 et vous concentrer sur les 3 et 4! Les modes sont somme toute classiques mais efficaces, et pour une fois, en plus du mode continu (le “Punk” ici), le mode saccadé lent (le “techno”) m’a vachement plu!

Pas d’orgasme seul mais de quoi faire sincèrement grimper votre plaisir et votre excitation. Et pour finir en beauté, le mode turbo s’avérera très sympa 😁

Entretien

Le Surfer est facile à entretenir car en silicone.

Bien évidemment, certaines options sont à oublier vu l’électronique embarquée!

On retrouve donc les grands classiques:

  • Une solution à 10% d’eau de javel
  • Eau chaude et savon
  • Nettoyant à sextoys

On privilégiera un nettoyage qui laisse la base sèche pour éviter de faire stagner de l’eau dans le port de chargement.

Prix

Le Surfer est d’ordinaire assez onéreux (aux alentours de 110€ tout de même), mais pas chez Dorcel Store!

En effet, vous pourrez l’avoir pour 69,99€! Soit un rabais de 42%, franchement pas mal…

Bilan

Alors que penser de ce plug et de Picobong par le même coup?

Baaaaahhhh c’est compliqué… En gros, le Surfer en lui même est un super plug anal, qu’il soit connecté ou pas. Il est gros, dur et efficace.

Par contre.. Vu la pauvreté du packaging, on se dit que le prix (normal) est vraiment abusé! Je vous rapelle qu’il n’y a que 80€ d’écart avec un Loki Wave dont le packaging à une autre gueule!

Mais là où je suis vraiment fâché c’est l’application… C’est vraiment n’importe quoi de demander l’accès à la localisation tout comme de brider l’accès à tous les modes au démarrage…

Bref, libre à vous de faire votre choix mais choisissez en toute connaissance de cause 🙂

Un très grand merci à Dorcel Store pour m’avoir permis de réaliser ce test!

Remoji Surfer - PicoBong

69,99€
Remoji Surfer - PicoBong
8

Qualité de fabrication

8.0/10

Matière

8.5/10

Qualité des vibrations

7.5/10

Efficacité

8.0/10

Entretien

8.0/10

Pros

  • Taille
  • Vibrations

Cons

  • Application trop intrusive!
  • Packaging cheap
Partager: