Aujourd’hui on teste le Progasm de chez Aneros. Tout comme le Helix il s’agit d’un masseur prostatique «mains libres» mais ce coup ci ce dernier se destine aux utilisateurs un brin plus expérimentés.

Le Progasm se destine aux porteurs de prostate puisque son but est de stimuler cette dernière et de vous expédier au ciel.

Accrochez vos slips, c’est parti pour le test!

Aneros

Aneros est une marque quasi exclusivement dédiée au plaisir prostatique et issue du monde médical.

Initialement les Aneros ont été créés afin de traiter différentes affections de la prostate (prostatite, tumeurs) en massant la région de la prostate. Cela ayant pour effet de décongestionner la zone améliorant les capacités d’éjaculation et de miction (uriner pour ceux du fond).

Très rapidement les utilisateurs ont rapporté des effets secondaires plutôt sympathiques et la marque Aneros dédiée au plaisir était née.

Packaging

J’ai acheté le Progasm en 2010 et tout comme pour le Helix le packaging est parti à la poubelle (destinée aux recyclage je vous rassure) depuis 6 ans. Impossible donc de le décrire.

En se rendant sur le site de la marque,  comme pour le Helix, le packaging actuel semble très sobre et classe.

Il est fourni avec une notice d’utilisation, oui parce qu’il y a une technique particulière pour en tirer pleinement profit mais j’y reviendrai plus tard.

Aspect général

Aneros Progasm

Aspect général du Progasm

Le Progasm est disponible en de nombreuses versions:

  • Classique: Celle testée ici, disponible uniquement en blanc
  • Black Ice: Version noire avec une finition “Onyx” vitrifiée sensée apporter une meilleure mobilité
  • Ice: Version transparente semblable à du verre (ce n’en est pas) dont le processus de fabrication laisse des bulles d’air à l’intérieur
  • Jr: Version “junior” identique au classique, mais noire et légèrement plus petite

La version que je possède est rouge car achetée lors d’une opération en faveurs des malades du VIH. La texture reste la même.

Ses dimensions sont nettement plus généreuses que celles du Helix sans être monstrueuses:

  • Longueur: 13,5 cm
  • Longueur insérable: 10,5 cm
  • Diamètre de la tête: 3,3 cm
  • Diamètre intermédiaire: 3,3 cm
Progasm face au Helix

Le Progasm aux côtés du Helix

La taille du Progasm par rapport à ma main

Taille du Progasm (la main fait office d’échelle)

La matière employée est toujours du plastique acétal, ce dernier est non poreux et garanti sans phtalates. Du tout bon pour l’hygiène et l’entretien!

La finition est douce et satinée, une légère jointure est visible mais est à peine perceptible sous le doigt et indétectable dans le rectum.

L’ergonomie est toujours aussi bien étudiée mais diffère légèrement des générations précédentes d’Aneros.

Premièrement, le “P-tab” (la partie qui vient appuyer sur le périnée) n’est plus plate mais ronde, un très bon point selon moi pour la stimulation ou pour le maintien. Deuxièmement, la “queue” est remplacée par le “K-tab” ou Kundalini Tab. Ce n’est ni plus ni moins que le P-tab mais destiné à venir stimuler un point d’accu-pression situé entre les fesses. Il participe également à un meilleur maintien.

Le K-tab du Progasm

Le “K-tab”

De ce point là, on est sûr qu’il restera à sa place! (Urgences, toussa toussa)

On retrouve également une protubérance à la base sur laquelle on retrouve l’inscription de la marque, je ne suis pas très convaincu de cet ajout surtout si l’on souhaite s’asseoir avec le Progasm inséré.

Base du Progasm avec logo

La base du Progasm avec le logo

Le corps en lui même est tout en rondeurs avec une tête plus imposante et surtout plus inclinée vers l’avant, cela promet une stimulation de la prostate plus intense! Ça tombe bien, on est là pour ça 😀

Au final on a à faire à un Aneros gavé aux hormones qui devrait procurer une bonne sensation de remplissage.

Place au test!

Utilisation

N’importe quel type de lubrifiant est utilisable car le Progasm n’est pas en silicone.

Néanmoins, je pencherais pour un à base d’eau, plus neutre.

On tartine généreusement, ça ne peut pas faire de mal. Un point important est d’essayer de bien lubrifier le canal anal en y insérant un doigt généreusement enduit de lubrifiant puis de lubrifier le Progasm lui même.

L’insertion se passe sans trop de difficultés à “froid” même si pour les plus sensibles ou débutants, un brin d’échauffement avec un doigt ou un jouet plus fin n’est pas négligeable. En effet, la tête est assez ronde et pas vraiment progressive.

Tête du Progasm

La tête du Progasm

Une fois les sphincters bien détendu, le Progasm rentre aisément et vient se positionner bien en place. Pour le coup et contrairement au Helix, il ne se fait pas oublier!

Entendons nous bien, les sensations sont délicieuses mais bien plus marquées. Le diamètre plus important procure une bonne sensation de remplissage (mon péché mignon), la tête imposante et inclinée stimulent plus fortement la prostate et le P-tab rond appui de manière plus forte sur le périnée.

Bref, ça stimule comme il faut!

Et au niveau de la mobilité qu’en est-il?

Au risque d’en surprendre certains elle est excellente, c’est le tour de force du Progasm, proposer une taille imposante et une mobilité excellente.

Et une fois en place qu’est ce qu’on fait? Le mode d’emploi évoqué plus haut étant le même que pour le Helix, je me permet de le recopier ci-dessous:

Mode d’emploi

Le Progasm, comme tous les Aneros est pensé pour fonctionner en mode “mains libres”, et ce en utilisant uniquement les contractions des muscles du plancher pelvien (le sphincter en fait partie).

Pour résumer:

  • Se détendre, les positions recommandées sont sur le dos ou sur le côté en chien de fusil. L’essentiel est de ne pas être dans une position qui bloque les mouvements de l’Helix (typiquement assis)
  • Essayer de sentir les différents muscles de cette zone en contractant et relâchant l’anus
  • Un travail sur le souffle est aussi important afin d’aider à la mobilité des muscles
  • Ne pas stimuler son sexe avec les mains sous peine de désorienter les sensations que l’on ressent. En effet ces dernières viennent de la prostate vers le Pénis et non l’inverse

Une courbe de progression est donc nécessaire afin de tirer pleinement partie du Progasm. Cela peut s’avérer TRÈS frustrant et on a tendance à venir se masturber dès que les premières sensations de chaleur dues à la stimulation de prostate se manifestent.

Par contre, plus on pratique, plus les sensations sont marquées et fortes et peuvent alors déboucher sur le “Super O” ou orgasme prostatique voir des orgasmes multiples… Et là quand vous y êtes, bienvenu au Nirvana 😀

Les sessions sont généralement longues, compter entre 1 et 2 h.

Cela peut prendre du temps de découvrir son corps et de comprendre comment cela se passe.

Pour ma part je n’ai que rarement eu l’occasion d’expérimenter mais cela laisse pantois.

Pour développer plus en avant, j’aimerais surtout saluer le travail d’Adam sur son site nouveauxplaisirs.fr qui a écrit “Le traité d’Aneros“. C’est une véritable bible qui explique de manière bien plus complète ce processus que je ne saurais le faire.

Utilisation “normale”

Si on utilise le Progasm en tant que plug, ou lors d’un rapport sexuel, que se passe-t-il?

Comment vous dire… Disons que l’Helix était très bien, et ici on est bien au delà!

En tant que plug, la pression sur la prostate ou le diamètre font très bien leur boulot. Il ne faut pas espérer obtenir un orgasme, mais l’excitation provoquée monte nettement d’un cran!

Lors d’un coït c’est plutôt magique! Tout le long de l’acte, l’anus et la prostate sont stimulés. Tout, que ce soit la tête plus imposante et inclinée, le diamètre plus gros ou le P-tab qui stimule plus fortement concours à vous faire monter vers un orgasme tout en puissance. Lors de l’orgasme on est pleinement conscient que l’on jouit plus fort et plus longtemps tout comme la quantité de sperme émise est bien plus importante.

Je rajouterais un troisième cas qui est lorsque vous pratiquez le sexe oral sur votre partenaire. Le Progasm s’utilisant en “mains libres”, rien ne vous empêche de vous stimuler la prostate pendant que vous faites plaisir à l’autre! Déjà c’est très bon, mais en plus si vous enchaînez sur autre chose derrière, banco!

Prix

Le Progasm se trouve 52 et 70€ un peu partout. Légèrement plus cher que le Helix mais tout comme pour ce dernier la qualité (et l’efficacité) justifient amplement ce prix.

Bilan

Le Progasm se destine aussi bien à des utilisateurs d’Aneros expérimentés tout comme aux pratiquants de l’anal désirant une sensation de remplissage sans aller sur des diamètres plus imposants. Les sensation offertes (anus, prostate, périnée, un peu la sainte trinité!) sont très très bonnes et la qualité remarquable, bref, si vous aimez votre prostate, foncez 🙂

NB: Pour ma part, au bout de six ans, je peine encore à lui trouver des défauts et il n’a pas pris une ride 😉

Partager: