Aujourd’hui on teste une nouveauté sur le blog! Un masturbateur vibrant! Le O Force de chez Lovehoney , célèbre boutique en ligne de sextoys.

Les vibrations apportent-elles vraiment quelque chose de plus? Que vaut ce masturbateur made in Lovehoney ? On va tâcher d’y répondre 🙂

Ce produit m’a été fourni par Lovehoney.fr en échange d’un test honnête et objectif

Lovehoney

Lovehoney est le plus gros détaillant en sextoys du Royaume-Uni (d’après leur site) à l’heure actuelle .

Ils sont notamment connus pour disposer d’une très forte communauté qui donne fréquemment son avis sur les produits, communauté forte qui donc à un impact non négligeable sur les recommandations. De nombreux blogueurs anglo-saxons ont commencé par donner leurs avis sur le site de la marque avant de se lancer avec leur propre site.

A l’heure actuelle leur site est disponible dans de nombreux pays : Royaume-Uni, Australie, Etats-Unis, Allemagne, France…

Fait remarquable à noter concernant Lovehoney , leur politique de retour: En gros et très basiquement, vous avez un an pour décider si le jouet vous plaît ou pas! Un an! Le droit de rétractation légal existe évidemment toujours mais voilà, une année entière pour changer d’avis et soit échanger le produit voire carrément vous faire rembourser. Peu importe le motif. S’agissant de sextoys, il est évidemment hors de question de les remettre en vente. Lovehoney indique donc les recycler écologiquement, je ne peux que saluer la démarche (toi aussi réveille le petit écolo qui sommeille en toi).

Packaging

Comme d’habitude avec Lovehoney, le packaging est sobre mais efficace.

N38A0251

Une simple boîte en carton avec une image du produit dessus, le logo de la marque en fond, et des inscriptions détaillant le produit, le lieu de fabrication et diverses instructions.

N38A0254

A l’intérieur, le O Force est maintenu en place par deux éléments en plastique transparent. En dessous, un petit manuel d’instruction (type de lubrifiant, mise en marche, etc…) et c’est tout.

Un peu maigre mais honnête. J’aurais aimé une dosette de lubrifiant ou éventuellement une pochette de rangement (oui je sais, j’ai une obsession avec ces pochettes!).

Petit (ou gros) bémol, toutes les inscriptions tout comme la notice sont en anglais.

Etant donné qu’ici on a quand même affaire à un jouet à piles, une notice en français serait un vrai plus.

Aspect général

N38A0258

Difficile de le décrire! Je pense que les images sont plus parlantes! On dirait une espèce de cocon de chenille, c’est la première chose qui me vient à l’esprit!

On a donc affaire à un masturbateur vibrant, pas de succion ou de texture extrêmement travaillée, ici le job est effectué principalement par les vibrations.

Les matières employées sont des grands classiques mais également des valeurs sûres:

  • Silicone pour toute la partie en contact avec le pénis
  • Plastique ABS pour le compartiment à piles/boitier commande

Les deux matières sont sans phtalates ni latex. Le silicone est non poreux, ce qui est excellent en termes d’hygiène.

N38A0313

Alimentation

On accède au compartiment en dévissant la partie supérieure du O Force qui comporte le bouton Marche/Arrêt. N’hésitez pas à forcer, c’est solidement fixé

N38A0260

Première déception, pas de batterie mais des bonnes vieilles piles LR6 (AA) (ou des accumulateurs). Un peu frustrant de devoir cannibaliser les piles des wiimotes pour pouvoir l’utiliser!

N38A0271

Egalement, le compartiment à piles mériterait d’être revu à la hausse, le plastique blanc/crème employé à l’intérieur fait un peu basique et ne donne pas trop confiance, sentiment renforcé par les tiges métalliques présentes sur le côté ou par la difficulté d’insérer les piles sans devoir forcer un peu.

N38A0274

LA grosse déception, l’aspect qualitatif en prend un coup

Vraiment rien de dramatique mais cela entache l’expérience utilisateur au niveau qualitatif, surtout qu’on se demande si on a correctement inséré les piles la première fois.

Jouet

Une bague en métal sépare le couvercle du compartiment à piles du reste du jouet.

Ce dernier s’élargit progressivement jusqu’à l’ouverture où l’on vient insérer son pénis, à noter que le tout est asymétrique.

N38A0262

On voit que l’entrée se resserre au fond

L’ouverture est plus large que haute et le moteur se situe sur la face inférieure. Je n’ai pas été capable de déterminer s’il y en avait plusieurs mais cela ne semblerait être un soucis. La conception du O Force permet aux vibrations de se propager absolument partout dans le jouet, chose assez surprenante et appréciable.

La face supérieure est souple, il est donc possible de venir exercer une pression sur le pénis avec le pouce.

N38A0267

La partie souple en question

Ici, pas de motifs de vibration prédéfinis, juste 5 niveaux d’intensité qui montent crescendo en passant des graves aux aigus au fur et à mesure qu’on augmente les vibrations.

On démarre avec une pression courte sur le bouton de mise en marche, on change de mode de la même manière jusqu’à revenir au premier. Pour arrêter le tout, il faut faire une pression longue.

N38A0265

Le bouton est simple mais fonctionne efficacement

Pour ma part, je trouve la plupart des motifs de vibration inutiles (sauf cas très particuliers où ils sont VRAIMENT bien conçus) donc j’apprécie le choix fait ici par Lovehoney de privilégier la puissance et le nombre de niveaux plutôt que d’offrir un mode gadget.

Les vibrations sont correctes sans être stratosphériques. Plus on augmente la puissance, plus elles deviennent superficielles. Ce n’est pas spécifique au O Force, c’est un phénomène récurrent sur pas mal de sextoys vibrants.

Un peu plus de puissance serait super, mais on est déjà sur quelque chose de très correct.

Dimensions

Le O Force est un peu imposant, mais c’est surtout le poids qui surprend:

  • Longueur: 18,5 cm
  • Profondeur orifice : 7,6 cm
  • Diamètre orifice : 6,4 à 3,5cm
  • Diamètre :  7,5 cm
  • Poids : 430 g (piles incluses)

Le silicone employé est de bonne facture mais a tendance à marquer relativement facilement les coups. Un peu dommage pour la durée de vie je trouve.

N38A0266

Plutôt imposant comme engin

Utilisation

Première question: To lube or not to lube?

J’ai testé les deux options, et… honnêtement tout dépend de votre sensibilité! Bon, très franchement la première option est la meilleure ne serait-ce que pour les mouvements de va et vient. Pour une utilisation statique, faire sans est envisageable.

Si vous faites le choix de lubrifier, je rappelle:

⚠ Attention ⚠

Le O Force étant en silicone, n’utiliser que des lubrifiants à base d’eau! Ceux à base de silicone peuvent au choix détériorer le jouet ou bien le rendre poreux, ce qui est critique pour l’hygiène. Dans le doute, appliquer une goutte de lubrifiant à la base du jouet pour tester.

Passé ce point, comment s’en servir?

Si vous y allez sans être en érection, la lubrification est indispensable. Sinon, vous allez vraiment galérer à insérer votre sexe. Je vous recommande quand même de commencer avec une semi-érection, parce que c’est vraiment pas la panacée d’essayer de se masturber avec le O Force sans érection.

 

N38A0307

La gueule du loup

Les vibrations vous permettront d’atteindre gentiment une érection correcte, que ce soit juste en jouant avec les vibrations ou en mixant avec des va et vient, ce que je recommande franchement!

Niveau puissance, c’est vraiment honnête, plus on monte en intensité, moins les vibrations pénètrent les chairs. C’est pourquoi je préfère les niveaux 3 et 4 qui offrent un bon compromis intensité/pénétration des vibrations. J’aurais quand même souhaité quelque chose de plus bourrin.

Point intéressant, la partie souple évoquée dans la description. En cours d’utilisation je suis venu presser dessus avec le pouce, et cela augmente considérablement le plaisir que l’on peut prendre. On peut varier à foison la pression et l’effet est vraiment sensible.

Une fois en pleine érection, on arrive au principal problème selon moi du O Force… La longueur! Si vous êtes dans la moyenne ou au dessus, faire des mouvements de va et vient deviendra pénible puisque vous taperez irrémédiablement au fond… Et ce rapidement.

Ce n’est pas douloureux puisqu’il est recouvert de silicone (sauf à se masturber comme un sourd…), mais clairement ça a gêné mon utilisation et le plaisir que j’ai pu prendre.

On doit donc ralentir la cadence et changer d’utilisation en venant presser son sexe contre le moteur et le comprimer avec la partie souple.

L’orgasme atteint est bon, meilleur qu’avec la main seule, mais il ne vous laisse pas pantelant comme peu le faire le Flip Hole Black.

Entretien

Comme (presque) tout jouet en silicone, l’entretien est un jeu d’enfant avec au choix:

  • Eau chaude et savon
  • Un mélange d’eau et de 10% de javel

Le lave vaisselle n’est clairement pas une option envisageable (eau et parties électriques…) même en retirant les piles.

D’ailleurs, je conseillerais l’utilisation d’un préservatif. Vu que le O Force ne peut être ouvert, le nettoyage peut vite devenir laborieux.

Il est vendu comme étant 100% waterproof, mais après un rinçage abondant sous l’eau, en ouvrant le compartiment à piles, j’ai eu la mauvaise surprise de trouver des traces d’eau sur le dessus de la bague métallique. Pas forcément rassurant pour une utilisation dans le bain.

Prix

Le O Force est vendu 59,95€ chez Lovehoney, les frais de port sont offerts à partir de 25€.

On commence à atteindre un prix qui peut faire réfléchir à l’achat sans être un frein total.

Bilan

Que dire pour conclure?

Je suis assez dubitatif au final concernant le O Force pour tout vous dire.

Est-ce qu’il fait le job? Oui.

Est-ce qu’il offre un plus certain en termes de masturbation? Oui.

Est-il perfectible? Oui.

Gardons à l’esprit qu’il s’agit de mon premier masturbateur vibrant.

Points positifs:

  • Puissance des vibrations
  • Facilité d’utilisation
  • Matériaux neutres

Points négatifs:

  • Trop court!
  • Qualité compartiment à piles
  • Étanchéité perfectible

Il s’agit à ma connaissance d’un des seuls masturbateurs vibrant abordable et relativement efficace. Donc si vous êtes curieux de ce type de jouet sans vouloir vous ruiner, il peut être un bon choix. Par contre si l’idée d’utiliser de l’huile de coude ne vous fait pas peur, je recommanderais plutôt un jouet type Flip Hole Black

Encore une fois, je remercie Lovehoney de m’avoir fourni ce jouet afin que je puisse le tester.

Partager: