Test particulier aujourd’hui puisqu’on teste le O-Boy 7 de chez Rocks-Off!  Et test particulier puisque c’est le deuxième stimulateur prostatique de la marque que je possède! Et ceux qui me suivent savent à quel point j’avais aimé le premier!

Un énorme merci à la boutique Rue des Plaisirs pour me l’avoir en échange d’un test honnête et objectif.

Rocks-Off

Rocks-Off est une compagnie britannique qui propose pas mal de jouets différents pour tous les sexes: vibros, bullets, point g, prostate, anal, cockrings, etc…

Et leur matière fétiche est le silicone! Joie!

Ils sont connus et reconnus dans le milieu, bref, une valeur normalement sûre 🙂

Packaging

Le O-Boy 7 arrive dans un packaging simple mais correct.

Le carton noir est de bonne qualité bien qu’un peu fragile (je l’ai déchiré à la première ouverture sans pourtant être une brute!).

Face avant boîte O-Boy

Simple mais correct (bien qu’un peu fragile…)

Le O-Boy 7 repose dans un étui plastique inséré dans le carton. La face avant porte uniquement la mention du nom de la marque.

La face arrière vante les mérites du O-Boy 7 le tout accompagné d’un schéma plutôt explicite sur le côté de la boîte ainsi que d’indications techniques sur la pile employée. Pas mal et plutôt clair ☺️

Face arrière O-Boy

La face arrière qui nous présente les coloris et les indications techniques

Côté boîte O-Boy

Le schéma évoqué qui est vraiment clair et peut être utile!

Une fois le carton ouvert on peut retirer le support en plastique afin d’accéder au O-Boy 7. Dans la doublure arrière du carton on  retrouve un dépliant détaillant toute la gamme de Rocks-Off.

Livret Rocks-Off

Le livret présentant la gamme de la marque

Aspect général

Comme vous avez pu le constater, le O-Boy7 ne joue pas vraiment dans la même cour que le Bad Boy!

O-Boy de chez Rocks-Off

Le design est vraiment sympa

Les dimensions le démontrent rapidement:

  • Longueur : 17,7 cm (même si dans ce cas ça ne veut pas dire grand chose)
  • Diamètre : 2,9 cm (au plus large)
  • Longueur insérable : 9,5 cm
  • Poids : 90 g

Un jouet bien plus adapté aux débutants que ce que ne peut être le Bad Boy! Seul le diamètre juste avant le cou destiné à le retenir dans le rectum pourra impressionner les plus novices, et encore.

Niveau coloris, le O-Boy 7 est disponible en noir (la version que j’ai) ou bien en bleu qui a l’air vraiment sympa!

Tout comme le Bad Boy, le O-Boy 7 est en silicone mais avec une finition bien différente! En effet ici la finition est satinée avec une texture très douce. La densité également est bien différente, on est sur quelque chose de très souple, un très bon point pour l’insertion, à voir pour la transmission des vibrations ☺

Je rappelle au passage que le silicone est non poreux, non toxique, sans  bisphénol A ni phtalates. Bref, que du positif pour un jouet destiné à venir vous stimuler la prostate 😁

En tout cas, la finition à vraiment fait un bond gigantesque par rapport à il y a quelques années!

La tête est vraiment effilée (bien plus petite qu’un doigt) et amène au diamètre le plus gros avant le rétrécissement dédié à le retenir à l’intérieur et à l’empêcher de glisser dedans! Sauf à avoir une passion pour les urgences, c’est un point toujours appréciable 😅

Base O-Boy

Je reste sceptique sur la forme de la base…

La base présente une courbe inversée dotée de petits picots censée venir stimuler votre périnée. Je suis sceptique sur la courbe adoptée qui va à l’encontre de la courbure du corps. Elle comporte également une cartouche vibrante (bullet) et l’on retrouve le nom du produit gravé également sur cette base.

Bullet O-Boy 1

La finition est impeccable

Le bullet fourni dispose de 7 modes de vibration et est waterproof. Gros bémol, il utilise une pile LR1. Bon, ça se trouve partout et l’autonomie est très bonne, mais tout de même, une bonne pile LR6 aurait été bienvenue quitte à augmenter la taille du bullet. Pour l’utilisation, c’est simple, un appui pour mettre en marche, un appui pour changer de mode et un appui long pour éteindre!

Bullet O-Boy

Le bullet reste une merveille de vibrations pour la taille qui est la sienne!

Ce dernier propose les modes suivants:

  • 3 modes de vibrations continues (du plus fort au plus faible, curieux choix)
  • 3 modes ou les vibrations alternent avec un mode On/Off
  • Un mode aléatoire

On a fait le tour du propriétaire, voyons voir ce qu’il a dans le ventre!

Utilisation

⚠ Attention ⚠

Le O-Boy 7 étant en silicone, n’utiliser que des lubrifiants à base d’eau! Ceux à base de silicone peuvent au choix détériorer le jouet ou bien le rendre poreux, ce qui est critique pour l’hygiène. Dans le doute, appliquer une goutte de lubrifiant à la base du jouet pour tester.

Le Bad Boy est un de mes jouets préférés, malgré ses défauts inhérents, mais quand est-il du O-Boy 7?

O-Boy 7

Et le verdict tombe…

Malgré sa taille très modeste, on lubrifie correctement, ça ne peut pas faire de mal! Et pour le coup effectivement il rentre presque tout seul!

Enfin… Presque! Il faut légèrement forcer pour le caler dans le rectum à cause de deux points:

  • Le diamètre qu’il faut passer pour arriver au cou du O-Boy 7
  • La courbe de la base qui est inversée

Et une fois arrivé là… C’est le drame! En effet, les jouets Rocks-Off et mon anatomie sont plutôt fâchés! Car j’ai beau faire ce que je veux, le O-Boy ressort invariablement de mon rectum! Il faut vraiment que je serre très fort les fesses ou que je le maintienne en place! Vraiment gênant pour un jouet mains-libres! Plus encore pour un jouet qui se destine aux débutants…

Bon et passé ce point qu’en est-il niveau efficacité? Au vu de sa taille, c’est pas mal! Les vibrations restent vraiment bonnes mêmes si les schémas de vibrations ne me font pas plus d’effet que ça. Je préfère les vibrations continues. On sent que le silicone plus souple transmet moins facilement ces dernières mais cela reste honnête.

La prostate est correctement stimulée et un débutant pourra commencer à expérimenter les prémices de l’orgasme prostatique ☺

Pour ma part, la taille vraiment réduite couplée au soucis pour le maintenir à l’intérieur font que je n’ai pas réussi à jouir par son utilisation seule. Il m’a néanmoins permis de m’échauffer correctement avant de passer à d’autres jouets!

Entretien

Le O-Boy 7 est facile à entretenir car en silicone.

On retrouve donc les grands classiques:

  • Une solution à 10% d’eau de javel
  • Eau chaude et savon
  • Lave vaisselle
  • Le faire bouillir

Évidemment pour les deux dernières options, retirer le bullet est impératif.

Comparé au Bad Boy, il est bien plus facile de retirer le bullet vu que le silicone est moins dense et plus souple 🙂

Prix

Le O-Boy 7 se trouve chez Rue des plaisirs pour 43,90€ auxquels il faudra rajouter les frais de port  (3,90€) ou bien acheter d’autres produits pour atteindre 49€ et ainsi bénéficier de la livraison gratuite 🙂

Bilan

Pour le coup, il m’est difficile de le recommander!

Car même s’il est bien trop petit par rapport à mes goûts et mes préférences il reste d’une très bonne qualité de fabrication et donc parfaitement recommandable.

Non, ce qui me gêne c’est le souci de maintient même avec une taille réduite!

Autant le Bad Boy est d’une efficacité démentielle même avec des souci de tenue, autant on ne peut pas en dire autant du O-Boy 7…

Ce sera donc à vous de voir en fonction de votre budget et de vos envies même si je ne saurais que vous recommander de regarder d’autres jouets 🙂

Encore une fois je remercie chaleureusement Rue des Plaisirs pour m’avoir permis d’effectuer ce test!

O-Boy 7 - Rocks-Off

43,90€
O-Boy 7 - Rocks-Off
8

Qualité de fabrication

8/10

Matière

9/10

Qualité des vibrations

8/10

Efficacité

7/10

Entretien

9/10

Pros

  • Matière
  • Vibrations

Cons

  • Maintient
  • Efficacité
Partager: