Test d’une nouvelle marque aujourd’hui! Enfin, pas vraiment On va tester le masturbateur Holly de la marque Thrust qui n’est en fait qu’une gamme de chez… Lovehoney! Eh oui! Mais trêve de bavardage!

Ce produit m’a été fourni par Lovehoney.fr en échange d’un test honnête et objectif.

Préambule

Le masturbateur Holly fait partie de toute la gamme de masturbateurs “réalistes” Thrust de Lovehoney, certains sont énormes et très lourds! Le Holly se situe dans la catégorie Pro Ultra. La gamme se décompose en quatre catégories:

  • Pro Mini : moins de 20€
  • Pro Ultra : moins de 35€
  • Pro Xtra : moins de 45€
  • Pro Elite : plus de 45€ (beaucoup plus même!!!)

D’ailleurs, soyez attentifs, certains modèles Pro Elite pèsent jusqu’à 3 kg!

Il existe également des accessoires dont le Toybag à cordon qui m’a été fourni et sera revu dans cet article.

Lovehoney

Vous commencez à les connaître, célèbre boutique de sextoys anglaise, Lovehoney propose également des jouets et des accessoires sous sa propre marque ou comme c’est le cas ici, des marques dédiées lui appartenant. Le masturbateur Holly est issu de cette gamme.

Pour plus de détails sur la boutique et leur politique de retour très avantageuse, je vous conseille de consulter les tests suivants: Pumped up, Booty buddy et O Force.

Packaging

Extérieur

Si vous me suivez depuis un moment vous commencez à savoir que Lovehoney, ils ont UN modèle de boîte, et ils le déclinent pour chaque jouet (en variant les couleurs, le slogan, etc…), d’ailleurs, j’ai rien à reprocher, vous savez que je les trouvent très bien

Bon et bien, ravalement de façade pour la gamme Thrust!

Holly 1

Si vous comptiez être discret, c’est mort

La gamme Pro Ultra hérite du rouge, la Pro Mini du bleu, la Pro Xtra du vert et la Pro Elite du Orange. C’est typé “sport” comme packaging, la face avant détaille toutes les caractéristiques (orifice, modèle, gamme, etc…). Je suis moyennement convaincu par la charte même si elle reste simple et correcte.

Holly 2

La longueur du speech commercial est inhabituelle pour un produit Lovehoney

Sur la face gauche, de très sympathiques pictogrammes indiquent les diverses caractéristiques du Holly, on apprend au passage qu’on peut y adjoindre un vibro de type “bullet”. Celui-ci étant non fourni.

Holly 3

La face arrière affiche fièrement le nom du modèle du masturbateur choisi

Intérieur

A l’intérieur, rien à signaler! Circulez! On retrouve le Holly emballé dans une pochette antichoc, un tout petit manuel d’utilisation, et c’est marre! Mais rien de surprenant. On est sur des prix serrés et Lovehoney fait partie des habitués des packagings minimaux.

Toybag

Holly 4

Le packaging au complet

Le toybag est un simple sac blanc en tissu “mesh” blanc. Il se referme à l’aide d’un cordon noir et une petite étiquette blanche avec l’inscription “Thrust” est cousue sur le côté. Bref, on peut difficilement faire plus simple!

Holly 5

On voit bien qu’une fois mis dans le toybag, on aperçoit encore le Holly

Pour autant, est-ce gênant? Non pas vraiment car sa fonction est simplement de stocker votre masturbateur à l’abris de la poussière (moins du regard vu le tissu utilisé!). Et pour le coup, il fait bien son office avec un poids plume.

Aspect général

Matière

Comme l’immense majorité des masturbateurs (je devrais même dire tous!), le Holly est fabriqué en TPE. Pour rappel, le TPE est un produit issu du pétrole qui est sûr (pas de bisphénol A ou de phtalates) mais qui est également poreux.

C’est pour cela que l’entretien est primordial et on y reviendra plus tard.

Le TPE employé sur le Holly est très éloigné de celui qu’emploie Tenga ou même celui utilisé par Fleshlight (le Superskin n’est jamais qu’une formule particulière de TPE). Il est relativement souple mais moins que le Superskin, le touché à l’extérieur est quant à lui assez agréable et doux.

Esthétique

Ici, on est dans un univers totalement différent des masturbateurs que j’utilise d’habitude et affectionne.

Holly 6

Pour être honnête, ce n’est pas le masturbateur le plus sexy que je possède!

Le Holly est un masturbateur qui reproduit une vulve mais n’a pas de boîtier dédié. Pour le coup, ce dernier n’est pas moulé sur une actrice et même ne semble pas avoir été moulé sur une personne ayant une vulve, l’aspect paraissant étrangement simpliste. Tout le corps dédié à la prise en main est parcouru de creux pour venir positionner ses doigts et assurer une bonne prise en main, à voir si c’est vraiment efficace!

Holly 7

J’apprécie qu’une ébauche de Clitoris soit représentée

L’entrée du “vagin” est quant à elle ridiculement petite, à voir ce qu’il en sera à l’usage, mais ça s’annonce compliqué!

Holly 8

Je vous laisse me dire en commentaire à quoi la vue arrière du Holly vous fait penser…

L’arrière du Holly comporte… deux trous! Un est dédié au bullet vibe optionnel, l’autre est tout simplement l’extrémité du manchon que l’on pénètre. Très pratique pour nettoyer, moins pour l’utilisation! On en reparle plus tard.

Dimensions

Le Holly n’est pas le plus gros masturbateur que je possède mais néanmoins il pèse son poids!

  • Longueur : 15 cm
  • Diamètre canal : 1,5 cm
  • Diamètre masturbateur : 10 cm
  • Poids : 442 g

Et là on s’aperçoit que ceux au dessus de la norme risquent fort de ressortir de l’autre côté! Autre petit problème: l’étroitesse du canal de pénétration. Déjà il faudra passer outre l’orifice extrêmement resserré mais 1,5 cm c’est pas énorme… Bref, j’avoue que l’aspect extérieur du Holly est pas franchement ultra séduisant de mon point de vue mais bon, si l’efficacité est au rendez-vous, pourquoi pas!

Intérieur

Alors, pour la petite histoire j’ai eux 2 exemplaires du Holly en ma possession. Le premier a malheureusement terminé sa carrière à la poubelle suite à une petite mésaventure que je vais vous raconter.

Je pense que de part sa conception, le Holly n’est pas conçu pour qu’on le retourne comme une chaussette, chose que j’ai l’habitude de faire avec mes masturbateurs afin de bien rincer l’intérieur (pas vraiment envie que du sperme sèche à l’intérieur). Cela m’a amené a donc le retourner pour le rincer une fois utilisé. Et je l’ai laissé sécher comme ça… Et il a commencé à se déchirer… Pas top top quoi!

C’est pourquoi j’ai fait très attention en retournant le deuxième afin de prendre ce cliché, mais je ne saurais que vous conseiller d’éviter de le faire!

Holly 9

On s’aperçoit que la texture est réduite à sa plus simple expression, amateurs de sensations fortes, circulez!

Bref! C’est pas tout, mais qu’est-ce qu’il donne en action le Holly?

Utilisation

⚠️ Attention ⚠️

Le TPE est poreux comme évoqué précédemment, l’usage de tout lubrifiant gras ou à base de silicone est donc prohibé sous peine de détériorer irrémédiablement votre masturbateur. Utilisez uniquement un lubrifiant à base d’eau.

Et là… Premier problème, enfin, deux premiers problèmes!

Le premier: comment lubrifier le canal de pénétration vu la taille de l’orifice de pénétration??? Deux solutions s’offrent à vous: vous lubrifier généreusement le pénis ou bien retourner le Holly et lubrifier par l’arrière en espérant que cela tapisse tout le conduit ce qui nous amène au deuxième souci! En effet, vu que le canal de pénétration est ouvert, si jamais vous tenez le Holly vers le bas, vous risquez d’avoir du lubrifiant qui goutte!

Ensuite, autant vous le dire de suite, le Holly s’utilise avec un sexe déjà en érection, n’espérez pas vous chauffer avec, vous n’arriverez pas à le pénétrer et vous risquez de faire des fausses routes et des sorties intempestives le temps d’être dur!

Breeeeeeef! Une fois avec votre érection vous pouvez y aller! Et bah effectivement, même si le matériau employé est très souple, on se sent un peu à l’étroit! Et pour ma part en faisant des va-et-vient, je peux jouer à coucou-caché avec mon sexe! C’est drôle 5 minutes mais pas idéal!

Niveau efficacité, c’est assez quelconque et un brin décevant. J’avais espéré qu’avec un masturbateur sans boitier je puisse presser fortement mon sexe et donc varier les plaisirs mais non, la pression ne se ressent que peu. Idem avec un vibro de type “bullet”, les vibrations ne se transmettent pas énormément et même si ça apporte un petit plus, ce n’est pas non plus une expérience mémorable.

Entretien

⚠️ Attention ⚠️

L’entretien de votre masturbateur sera déterminant dans la durée de vie de ce dernier!

Le TPE est poreux, si jamais de la moisissure s’y développe, vous êtes bon pour le jeter!

Une fois terminé, armez vous de patience et de précision! Rincez abondamment à l’eau chaude, pas de savon ou autre. Une fois que vous avez terminé suspendez le et laissez sécher!

Après ça, n’hésitez pas à prendre un linge pour sécher l’intérieur vu que je vous déconseille de le retourner pour le sécher. Une fois l’opération finie, saupoudrez (comme vous pouvez) de fécule de maïs (de la maïzena quoi) et enlevez le surplus.

Cette opération permet de faire durer votre masturbateur et surtout de retrouver la douceur du matériau pour la prochaine utilisation.

Prix

Ce masturbateur est disponible chez Lovehoney pour 34,95€ plus les frais de ports sauf si vous commandez pour plus de 40€ de marchandise.

Le toybag quant à lui est disponible pour 3,95€ ce qui en fait un ajout bienvenu à un coût minime.

Lovehoney offre toujours la possibilité de retourner le produit même ouvert et utilisé pendant un an! Franchement sympa!

Bilan

J’avoue que je n’était guère emballé par le produit au déballage (badoum tss! 😂 ) et que ce sentiment s’est finalement confirmé par de nombreux aspects tant en termes de conception que d’utilisation.

Il y a de bonnes idées notamment le fait de pouvoir adjoindre un vibro de type “bullet” mais la concrétisation finale pèche cruellement.

En toute honnêteté, à part si vous avez un budget très serré et encore, je ne peux que vous recommander un autre modèle de masturbateur.

Encore un énorme merci à Lovehoney.fr de m’avoir permis de réaliser ce test.

Holly - Thrust

34,95€
Holly - Thrust
5.9

Qualité de fabrication

7/10

Matière

7/10

Efficacité

5/10

Entretien

5/10

Pros

  • Possibilité de le rendre vibrant

Cons

  • Sensations trop effacées
  • Conception "sans fond" pas pratique
  • Orifice de pénétration trop petit
Partager: