Aujourd’hui on test les masturbateurs Flex (Rocky Black & Silky White) de chez Tenga. Donc, un double test! A croire que ça va devenir une habitude lors de mes tests pour eux! Ces masturbateurs initient une nouvelle gamme pour la marque. On verra si elle amène quelque chose d’intéressant!

Je remercie chaleureusement Tenga pour me l’avoir fait parvenir en échange d’un test honnête et objectif

Préambule

Tenga inaugure ici sa nouvelle gamme “Flex” qui ne correspond à rien de déjà existant dans la gamme 🙂

Il s’agit d’une gamme ou le boîtier (souple) est torsadé pour permettre d’aspirer votre sexe en le tordant, d’où le nom!

Il est disponible en deux déclinaisons: Rocky Black et Silky White. Ces dernières correspondent aux finitions intenses et douces et les deux seront testées ici 😉

Tenga

Tenga est une marque japonaise spécialisée dans les masturbateurs.

Leur spécificité est de ne proposer que des produits neutres et non genrés. On est à l’opposé de la philosophie de chez Fleshlight!

Autres différence majeur: la majorité de leur gamme est composée de masturbateurs “de poche”, et donc bien plus petits que leurs concurrents américains. Bon je vous défie d’en mettre un dans votre poche quand même hein (enfin celui là peut être!).

Également, ils disposent de leur propre gamme de lubrifiants.

Packaging

Tenga, ce sont un peu les amateurs du minimalisme!

Extérieur

Ici c’est simple: une boîte transparente en plastique avec insert de la couleur du masturbateur choisi et un autocollant promotionnel dessus, et cest tout!

Flex 1

Pour une fois on a une boîte! Bon elle finira rapidement à la poubelle hein, ne nous leurrons pas

Flex 9

L’autocollant vous renseigne sur l’intensité du Flex choisi

La face arrière n’est guère plus fournie! Une simple étiquette descriptive en plusieurs langues et c’est tout!

Flex 2

On retrouve le blabla habituel mais pour le coup en plusieurs langues!

Flex 10

A noter que la composition du lubrifiant fourni est indiquée sur l’emballage, bon point!

Intérieur

A l’intérieur, il n’y a pas grand chose non plus mais ça on le savait déjà 😅

Flex 3

Le contenu du packaging est réduit mais en même temps c’est logique!

On retrouve donc une (généreuse, trop généreuse) dosette de lubrifiant ainsi qu’un tout petit manuel que je vous conseille vivement de le lire!

Flex 11

Honnêtement, j’aurais préféré un tube pour le lubrifiant ^^’

Aspect général

Dimensions

Le Flex ne fait pas partie des gros masturbateurs de chez Tenga. On va dire qu’ils sont à mi-chemin entre un 3D Zen et un Air-Tech:

  • Longueur : 17,6 cm
  • Diamètre extérieur : 7,3 cm
  • Longueur pénétrable : ~ 15 cm
  • Diamètre pénétrable : cm
  • Poids : 310 g

Rien de monstrueux mais les mieux dotés auront peut être quelque petits soucis, on y reviendra à l’utilisation!

Matière

Extérieur

Les Tenga Flex sont absolument passe partout! Je suis pas ultra fan du design extérieur façon glâce à l’italienne (oui, toutes mes blagues sont cadeaux 😂), mais ce dernier fait partie intégrante de ces masturbateurs.

Au sommet se trouve un trou pour gérer l’aspiration comme sur la quasi majorité des Tenga et ou masturbateurs en fait 😉

Le bouchon inférieur est de taille réduite et s’enlève facilement sans dévisser, juste en tirant.

Intérieur

A l’intérieur, plusieurs choses à noter! Le bouchon est surmonté d’une tige qui permet d’empêcher le manchon de se coller à lui-même mais également à l’entretien! Je vous laisse réfléchir, on y reviendra après 😉

Le manchon quant à lui à l’air assez serré! Niveau texture on constate que quelle que soit la version choisie c’est pas la fièvre du samedi soir! Néanmoins on voit qu’elles sont légèrement différentes.

Également, le TPE employé n’est pas le même! Celui du Rocky Black est plus dense que celui du Silky White et en même temps c’est raccord avec leur désignation 😊

Extérieur

Comme je le disais plus haut, les Flex ressemblent à une sorte de glâce à l’italienne 😅 La version douce est blanche et la version intense est noire, très prévisible comme choix finalement.

Flex 5

Le bouchon inférieur s’ajuste correctement même si ce n’est pas parfait parfait

Le boîtier du Flex se décompose en deux parties comme tout bon masturbateur qui se respecte, le boîtier principal et le capuchon qui bouche l’orifice dédié à la pénétration.

Flex 13

Un cadeau empoisonné pour ceux qui ont un côté Monk 😅

Sur la partie supérieure du Flex, on retrouve comme chez tous les Tenga voire même tous les masturbateurs, un trou dédié à l’aspiration 😉

Flex 14

Je le trouve vraiment super classe sous cet angle

Flex 6

La taille réduite fait que l’index atteint assez facilement le trou d’aspiration

Intérieur

On déboîte le bouchon inférieur, et hop! On se retrouve face à un bouchon inférieur fort intrigant surplombé d’une tige rigide qui fait toute la longueur du Flex!

Flex 4

Je suis sûr que maintenant vous êtes intrigués!

Et là vous vous démandez à quoi ça sert? Ahah! Patience! En tout cas je vous rassure, c’est pareil pour la version intense 😅

Flex 12

Puisque je vous le dit!

Bon, c’est bien joli tout ça, mais il donne quoi le manchon à l’intérieur??? Bah c’est pas la fête du slip en fait 😕

Flex 8

Vous voyez la scène de tout bon western où les herbes sèches traversent la rue centrale déserte? Bah c’est mon sentiment…

Concernant la version Rocky Black, y’a du mieux:

Flex 15

C’est pas non plus une révolution!

Oui je sais, retourné comme une chaussette, ça donne pas des masses envie! Mais c’est uniquement pour les besoins de l’article 😂

Utilisation

Lubrifiant

C’est le lubrifiant fourni avec le Flip 0 ou bien le 3D Zen donc on est en terrain connu. La viscosité est juste super importante, genre vraiment, vraiment, vraiment…. Limite vous pourriez faire des sculptures avec 😂

Il s’agit du Hole Lotion Real qui à mon grand désespoir contient de la glycérine et des parabènes. Bref, ça va bien pour dépanner mais n’allez pas en racheter nom de Zeus!

D’ailleurs, évitez de vider l’intégralité de l’échantillon de lubrifiant dans le Flex. A moins que vous ne souhaitiez vous repeindre l’entrejambe!

Silky White

Aloooors! Le Silky White est censé être la version douce du duo et c’est effectivement le cas.

Néanmoins, comme le Rocky Black, il faut selon moi être en semi érection pour pouvoir pénétrer le masturbateur (même si avec du lubrifiant et un peu d’adresse on doit pouvoir y arriver).

Bref, une fois dedans on sent la douceur de la matière employée et… l’absence de texture plus développée que ça! Si on s’arrête à ce stade là, le Flex n’est ni plus ni moins qu’un bête manchon de masturbation.

Tout l’intérêt de cette gamme vient donc de sa coque en spirale qu’il vous faut donc “essorer”! J’allais dire “C’est là que la magie opère!” mais faudrait pas pousser mémé dans les orties!

Non, clairement y’a un gros mieux, et le fait d’essorer le Flex et votre sexe fait qu’une succion se met en marche, rendant le tout nettement plus intéressant sans pour autant si fantastique que cela 😕

Evidemment, on jouit assez rapidement, mais pas de quoi en redemander encore et encore.

Rocky Black

Le Rocky Black est vendu comme la version la plus intense et vous allez vite comprendre pourquoi!

Le matériau est plus ferme que pour la version Silky White et le diamètre est plus serré. Comme précédemment, le Flex Rocky Black s’utilise en étant au minimum en semi érection voire en érection complète, sinon, point de pénétration!

Et là on se rend assez vite compte que même sans “squizzer” le Flex, on est serré voire même très serré si on a un sexe un peu large.

Autant vous dire qu’on presse modérément dessus! C’est intense comme sensations et à mon goût ça l’est même trop! 😅

On a pas le temps de profiter et on se sent vraiment serré… Vous imaginez qu’on jouit assez rapidement tout en restant sur sa faim…

Entretien

Pour l’entretien, on ne change pas une équipe qui gagne! Mais on adapte légèrement!

Comme d’habitude, on retire le manchon du boîtier qu’on rince abondamment à l’eau chaude, on peut utiliser du savon à condition que ce dernier ait un ph neutre.

Une fois que tout est bien propre, on remet à l’endroit, on retourne comme une puce sauteuse le bouchon du Flex, et on met le manchon sur la tige! Plus qu’à attendre que le tout sèche!

Quand tout est sec, on saupoudre de poudre régénérante (de la fécule de maïs ou Maïzena, c’est pareil), on enlève l’éxcédent, et on range!

Prix

Le Flex, qu’il s’agisse du Rocky Black ou Silky White se trouve à 39,90€ dans toutes les boutiques qui le vendent! Et je dis bien 39,90 car c’est exactement son prix partout où je l’ai trouvé!

N’hésitez pas à passer par la page de mes partenaires pour trouver votre bonheur (même s’il ne s’agit pas du Flex!).

Bilan

J’ai été vraiment déçu au final de ces deux Tenga. Je les ais trouvés serrés, courts et surtout pauvres en texture! Effectivement ce n’est pas leur but premier, mais l’effet succion provoqué par l’essorage ne compense pas. Cette succion n’est d’ailleurs pas au niveau de ce que proposent par ailleurs les Air-Tech Twist qui eux m’ont beaucoup plus convaincu et qui sont vendus au même prix!

Encore un grand merci à  Tenga pour m’avoir permis de réaliser ce test!

Flex (Black & White) - Tenga

39,90€
7.5

Qualité de fabrication

7.0/10

Matière

8.5/10

Efficacité

6.0/10

Entretien

8.5/10

Pros

  • De bonnes idées

Cons

  • Concept non abouti
  • Trop serré
Partager: